Mon histoire des Jeux du Canada: Katie Vincent

vendredi, 1st December 2017

Pour célébrer le 50e anniversaire des Jeux du Canada, nous sommes allés à la rencontre d’anciens des Jeux pour parler avec eux de leur expérience.

Parlez‑nous un peu de vous 

Je suis une athlète de canoë‑kayak de vitesse de Mississauga, en Ontario. J’ai 20 ans et j’étudie actuellement en kinésiologie à l’University Dalhousie en plus d’être membre de l’équipe canadienne de canoë‑kayak de vitesse.

Quelle a été votre expérience la plus mémorable des Jeux du Canada?

Mon expérience la plus mémorable des Jeux du Canada est d’avoir eu la chance d’observer les autres sports et les autres équipes en compétition. Nous sommes devenus de ferventes partisanes de l’équipe ontarienne féminine de basketball... rien ne pouvait les arrêter. Nous avons très rarement la chance de voir en compétition d’autres athlètes de notre niveau, et je pense qu’en tant que communauté sportive, ça nous a un peu rapprochées.

Qu'est‑ce qui vous inspire? Qui est votre idole? Quelle est votre citation favorite?

Ce qui m’inspire, c’est l’impossible. Je crois qu’il n’y a pas de limites à ce que quelqu’un peut faire, et mon objectif, c’est de repousser ces limites. Mon idole? Je dirais que c’est Adam van Koeverden. Depuis presque ma naissance (et il est encore jeune), il est l’un des meilleurs athlètes au monde, et le fait de remporter autant de succès depuis si longtemps, ça m’inspire vraiment. Ma citation favorite est celle du médaillé d’argent olympique de 1976 John Wood :

« Ce qui me plaît le plus dans une course de pagaie, c’est de gagner. Mais ce n’est pas nécessairement ce qui me plaît le plus au sujet de payager. Je retire une vraie satisfaction de l’entraînement : le simple fait de pagayer à l’extérieur. »

Quel rôle le sport a‑t‑il joué dans votre vie depuis les Jeux du Canada?

Le sport a joué un rôle immense dans ma vie depuis les Jeux du Canada. Je crois que la principale chose que j’ai retenue des Jeux c’est de ne jamais oublier de m’amuser. J’étais avec mes meilleures amies de l’Ontario et de partout au pays, nous étions rapides (nous avions tout juste participé au Championnat du monde junior deux semaines auparavant), et nous nous amusions en faisant de nouvelles connaissances et en regardant de nouveaux sports. Le fait de participer aux Jeux nous rappelait pourquoi nous adorons le sport.